Assalam.forumactif.org
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Tronc commun (2012-2013) photo souvenir
Ven 12 Juin - 3:30 par Admin

» Le mois sacré(RAMADAN 2013)
Dim 7 Juil - 4:10 par Admin

» Grande soirée à Madaris Assalam
Sam 6 Juil - 17:32 par Admin

» Des photos encore des photos(Festival des sciences)
Jeu 4 Juil - 4:58 par Admin

» Matinée aux couleurs de l Afrique
Ven 28 Juin - 12:01 par Admin

» Résultat Bac 2013
Jeu 27 Juin - 12:09 par Admin

» FESTIVAL des SCIENCES
Sam 22 Juin - 11:09 par Admin

» Projet "VICTOR HUGO"
Jeu 20 Juin - 12:06 par Admin

» Résultat 1ère année bac
Ven 13 Juil - 8:28 par M.Iliass.B

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland


Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier


Allons réveiller le soleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Allons réveiller le soleil

Message par la pipelette le Sam 5 Mar - 10:52

L'enfance de Zézé a été triste et douleureuse, mais à l'aide d'adam, que de beaux jours ils ont passé ensemble. Que de secrets partagés avec Fayolle, qui malgré les bétises du jeune adolescent, le couvrait toujours aux yeux des autres frères, Zézé se l'imaginait souvent en tant qu'ange avec ses ailes blanches et étincelantes, son sourire bienveillant. Que de regards de complicité avec Maurice qui , pour lui représentait "un père" qu'il n'a jamais eu l'occasion d'avoir.

José Mauro De Vasconcelos a eu enfance mélancolique, mais par la suite il a réussi à reveiller le soleil, à suivre le chemin qui lui plaisait, à vivre ses rêves sans se soucier de ce que pensent les autres mais n'empêche il aura toujours un pincement au coeur en repensant à tout ceux qu'il a laissé derrière lui et qui k'ont oublié au fils des années.

Mon avis

A bien des égards, ce roman m'a bouleversé jusque dans mon âme, j'ai pris un plaisir fou à le lire et à le relire, car l'enfance de Zézé a été particulièrement captivante il a su supporter tout le mal et la douleur et même jusqu'à pouvoir sourire. J'ai été très émue, j'ai eu tant de peine pour cet écrivain que la douleur transpercait encore dans sa période adulte. Le passage dans lequel Maurice le pprenait dans ses bras en l'appelant "mon p'tit" a été très émouvant car enfin Zézé a trouvé un père qui l'aimait et qui lui donnait du temps pour l'écouter et le comprendre

la pipelette

Messages : 20
Date d'inscription : 31/01/2011
Localisation : Rabat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum